Citations

Extraites du livre “Les Valeurs de l’Argent”

La chance sourit à ceux qui lisent leur rêve entre les lignes de leur vie.

Je préfère être pauvre et savoir pourquoi qu’être riche par hasard.

Le monde de nos enfants appartient à eux-mêmes et à ceux qui les écoutent.

Où commence la confiance ? Réponse du sage : « Reconnecte-toi à ton corps, et à ta mère la terre. »

Tenir en respect par respect, ou se rencontrer à travers le langage du coeur : à chacun de choisir.

La vulnérabilité est belle car elle montre la vraie valeur derrière la carapace de la peur.

Pour trouver des compagnons de route, cherche la lumière dans les yeux des gens… Là où c’est lumineux, ils en sont, là où ils sont éteints, passe ton chemin.

Face au changement de société, mieux vaut penser différemment que se panser différemment.

Résoudre un problème avec bon sens demande une candeur d’enfant.

Quand je marche dans le brouillard, les seules certitudes sont la main à côté de moi, la terre qui me porte, mon intuition et le pas devant moi.

Nous ne sommes pas plusieurs personnes ayant une version du divin, mais un seul esprit divin ayant conscience de plusieurs univers.

Si tout s’écroule, que restera-t-il ? Vous et moi… D’où l’intérêt de s’attarder à la manière de se développer durablement.

Je cherche mes limites pour voir ce qu’il y a d’amusant derrière.

La terre ne nous appartient pas, c’est nous qui lui appartenons.

La communication corporate, c’est comme un caleçon : ça ne supporte pas grand-chose mais ça cache quand même l’essentiel.

Pleurer de joie sur ses succès et rire de ses erreurs, c’est bon pour la santé.

L’éducation, c’est ouvrir sa perception aussi loin que possible.

Quand tu déplaces les pierres d’angle sur lesquelles est construit un projet, la possibilité de construire autre chose s’ouvre.

Les moutons de demain sont des aventuriers.

Ceux qui osent aller en forêt et ramener des fruits sauvages, des essences rares et des fleurs tropicales aux moutons restés enfermés dans leur enclos.

Expliquer une question de façon simple à son enfant demande plus de génie que de la rendre compliquée.

Le leadership de demain est construit sur la confiance en soi et en l’autre, non pas sur le contrôle et la peur.

Les intellos sont pessimistes, les hommes et femmes de coeur sont optimistes. C’est normal, le mental est limité par l’ego mais le coeur ouvre sur d’innombrables dimensions pleines de trésors.

Les seules certitudes que vous ayez dans la vie sont la force de gravité, votre intuition, la main à côté de vous, la puissance du coeur – cela devrait suffire pour entrer dans la nouvelle ère.

En chacun, même un fanatique, loge un enfant en mal d’amour.

L’utopie et le rêve sont des phares qui dirigent le navire de notre vie.

Le leader de demain est celui qui donne sens, qui mobilise et active en chacun de nous le meilleur pour l’incarner.

C’est la lumière qui éclaire l’obscurité, non pas l’inverse.

Rien ne m’appartient : ma partie matérielle, mon corps, ma maison, mon argent, appartiennent à la terre.

Ma partie immatérielle appartient au subtil. Je ne suis là que pour faire l’expérience du pont entre les deux.

Quelques millions de gens humbles et conscients peuvent améliorer l’univers de milliards d’autres.

Ouvrir l’espace d’émergence, y projeter une intention avec amour, la lâcher en acceptant ce qui adviendra : voilà en quoi tient tout processus de création.

La conscience est l’écran de la matière sur lequel est projetée votre création.

La différence entre l’amour et l’argent, c’est que si on partage son argent, il diminue, tandis que si on partage son amour, il augmente. L’idéal étant de partager son argent avec amour.

Le visionnaire n’écoute pas les cris des pourceaux mais dirige sans faillir le troupeau vers de verts pâturages.

Michel de Kemmeter

Print Friendly