Les étapes de soi – vers demain…

Par Michel de Kemmeter

Vous discernez clairement trois “étapes de maturité”. C’est important car ces étapes permettent – même si le développement humain, épanouissement et maturité spirituelle est impossible à quantifier – de discerner les obstacles auquel vous faites face personnellement et avec vos interlocuteurs, parties prenantes et même votre de vos proches et famille. Aussi, vous recevez d’emblée des pistes de solutions pour lever ces obstacles. Souvent ils sont liés à des conditionnements anciens ou des peurs – qui forment nos égos. (merci papa, maman, dogmes, l’école, le patron…).

Donc vous l’aurez compris, c’est un chemin, une quête, un apprentissage continu qui va demander une attitude d’humilité permanente. Une attitude de

“Que puis-je apprendre ici ?”

“Et si ce que je pensais pouvait être enrichi d’un autre point de vue?”

ou encore

“Tiens, je n’avais encore jamais vu les choses comme ça… hm… intéressant”

Nos certitudes vont être pulvérisées l’une après l’autre.

La première étape est celle de l’apprenti. Harry Potter, le petit Prince, Arthur, ou encore Tintin reporter…

Nous avons le sentiment qu’on va droit dans le mur.

Quel mur ?

Allons-nous simultanément le percuter ?

Notre vue sur cette question, est que ce sont les murs de nos croyances limitantes et de nos propres peurs. Bien sûr les enjeux du moment nous rappellent que des anciens systèmes sont entrain d’écrouler – mais ce n’est pas le principal. Oui le monde change, et c’est tant mieux. Peux mieux faire…

Tout ce qui va s’écrouler va faire émerger une abondance nouvelle. C’est ce que l’apprenti fait – sortir son nez de sa “cave” pour voir le monde comme il est vraiment, rempli de ressources, d’enseignement, de sagesse, d’abondance et d’épanouissement possible.

Son job principal est de récupérer ses différentes passions, ce qui fait vibrer son coeur, ce qui l’amuse et le motive. Son deuxième job est d’assesser son impact sur le monde, sur les gens et l’environnement et ses projets. Faire ses bilans.

Une fois récupéré ses passions et son corps – où se trouve une grosse partie de son potentiel et ses deux autres cerveaux, le cerveau du coeur et des tripes – il peut passer à l’étape suivante: l’alchimiste. Nicolas Flamel, Martin Luther King ou Mohamed Yunus.

C’est celui qui transforme le plomb en or, l’ombre en lumière, la difficulté et l’obstacle en enseignement et puissance.

Il progresse sur son chemin d’évolution, étape par étape.

Son job principal est d’activer ses différents talents. Son deuxième job est d’améliorer son impact sur le monde, sur les gens et l’environnement et ses projets. Améliorer ses différents bilans. Humains, environnementaux, professionnels et financiers.

Et enfin, la troisième étape, après un passage bien étroit de la mort de notre ancien moi, de nos peurs et de notre égo. Le magicien. Merlin l’enchanteur, Mahatma Ghandi ou Nelson Mandela.

Il est capable de choses inouïes, d’amener des solutions efficaces aux enjeux, de co-créer ce monde dont nous rêvons tous. Il amènera ses “multi-solutions”. Il régénère le monde, l’environnement, l’humain, l’économie des projets, avec le sourire, dans la joie et la bonne humeur, et surtout en respectant la Loi du moindre effort. Son bilan global sera super positif, et donc inspirant pour nous tous.