New Economy Key N°14: les éléments perturbants et hors-zone-de-confort sont salutaires pour notre croissance

quite_a_road_block

Nous sommes conditionnés à entrer dans une forme d’équilibre. Notre cerveau cherche le point qui lui permet de “ronronner stable”, de fonctionner de façon automatique, structurée. A présent, nous sommes dans une période particulière où presque chaque terrain de notre vie est remise en question; l’apprentissage/éducation, l’habitat, la mobilité, la communication, le travail,…  Tous ces segments de notre vie demandent à être réinventés. Fini les “boulevards”, entrée des “chemins personnels et pistes d’exploration”. Il est très difficile – voir impossible – au cerveau de faire cette ouverture au nouveau de façon consciente, volontaire. Tant que “ça ne fait pas mal”, le cerveau ne va pas chercher des pistes nouvelle ailleurs que dans son conditionnement limbique. Le vrai trésor se trouve dans le cerveau pré-frontal, créatif, en 3 dimensions. Regardez autour de vous: toutes les personnes qui explorent, innovent, se découvrent, brillent, s’épanouissent, l’ont TOUS fait suite à un évènement bousculant dans leur vie (accident, licenciement, maladie, séparation, violence, abus, faillite, handicap, amputation, …). Invariablement ils vous diront qu’ils sont heureux d’avoir traversé cela car ils se sont ouvert à “quelque-chose d’important” sur eux-mêmes, sur la vie.

Prenons ce principe comme acquis, “l’élément perturbateur”, et imaginons comment l’utiliser de façon plus “soft”, pour chercher le meilleur en nous, activer des zones dormantes, non-utilisées, cachées.

Nous avons expérimenté les ateliers de développement personnel avec des chevaux “Equitao” (amènent une présence dans l’instant, une ouverture émotionnelle, une empathie,…), avec la grimpe d’arbre “Arborotao” (amène un regard nouveau sur ses racines, son origine, son ambition, ses peurs, ses limites, sa perception), avec le golf et les arts martiaux “Golfotao et Wushutao” (ancrage, intention, respiration, perception, puissance dans l’action), avec l’apnée “Aquatao” (ressenti, surpassement, perception, unité,…), la voile “Sailtao”, et autres Musicotao et Elementao. Ceci dans des contextes très variés: enfants, adolescents, équipes en entreprise, familles, dirigeants de multinationales, consultants et coachs. Avec à chaque fois le même succès au-delà des attentes. Pour tous il y a un avant et un après. L’élément perturbateur est l’activité qui sort de l’ordinaire, qui est en même temps une allégorie, une symbolique ou une métaphore puissante et fertile de débriefings profonds.

Ensuite, le lieu. Faites vos réunions de travail ou activités dans un lieu totalement hors du commun: en pleine nature, en piscine chaude, dans un jacuzzi, au sommet d’une montagne, à chaque fois choisi en fonction de l’objectif et de la symbolique.

Troisièmement: un objet. J’ai plusieurs fois démarré un atelier avec des objets insolites comme une ruche, une dent de narval, une machine spéciale, une planche de surf, … en demandant ce que cet objet inspire, puis en faisant un copié-collé sur la quête du jour.

En quatre: le son, la danse, la musique. Créer la chanson de l’entreprise, un dubstep, un flashmob. La “vibration” et le kinesthésique est mobilisatrice et ouvre des registres qui resteraient fermés à tout jamais sans cela.

Cinq: la marche. La randonnée, le pélérinage (peu importe vers où), le “Slow Adventure”, sort le corps, le mental, l’émotionnel de son cadre habituel et les ouvrent à d’autres dimensions.

Six: la crise, l’écologie et le réchauffement climatique. Éléments perturbateurs majeurs et globaux. En réalité, cette crise qui est trop perçue comme “mauvaise”, est salutaire pour toute une série de raisons. Une prise de conscience par rapport aux ressources disponible, au biotope dans lequel nous fonctionnons, aux modèle économiques asservissants en échec-et-mat. Cela provoque une ouverture – que vous le veuillez ou non – à de nouvelles pistes durables tant pour les personnes, pour la planète et pour lkes ressources et le biotope dans lequel nous vivons.

Deux conseils donc:

1. Provoquez des événements “out-of-the-box” tant que possible afin d’ouvrir de nouveaux espaces de perception et de valeur, sans attendre.

2. A chaque évènement qui perturbe votre vie, celle de personnes dans votre entourage, ou celle de votre entreprise, prenez-les comme des opportunités d’éveil, comme des opportunités de création de nouvelle valeur. Le temps que vous passez à pleurnicher ou à vous plaindre, ou encore à trouver un coupable, est perdu à tout jamais, avec l’énergie et l’argent que vous y gaspillerez d’emblée. Investissez intelligent ! Projetez-vous du limbique au pré-frontal d façon régulière, et revenez au limbique pour structurer vos nouvelles idées.

Michel de Kemmeter

UHDR UniverseCity founder

Print Friendly