New Economy Key N°21: le plus grand potentiel sous-utilisé de toute l’histoire de l’humanité est le talent humain

big-crowdParlons chiffres…

Dans le monde occidental, le PIB moyen est d’environ 40.000$ américains. C’est beaucoup. Trop cher selon de nombreux employeurs. J’ai fait ma petite enquête confidentielle auprès de dirigeants en Europe. A la question “à combien de % estimez-vous que votre personnel met ses talents et potentiels au service de vos projets ?”, ils répondent JAMAIS au-delà de 50%.

Au prix où ils coûtent, c’est absolument insensé.

Un petit calcul amusant est d’estimer le potentiel humain inutilisé. Ils sont payés tous les jours, donc nous parlons bien de vrai argent et non de suppositions ou de chiffres “en l’air” !

Chaque jour, une masse d’argent est jeté par la fenêtre, pouf ! Alors que les processus et systèmes sont vissés jusqu’au bout de leur efficacité… c’est comme si on avait une maison passive, et qu’on laissait les portes et fenêtre ouvertes. Dingue hein ?

Mais combien d’argent est gaspillé chaque jour dans le monde occidental ?

Partons sur une population d’environ 1 milliard de personnes – à un PIB moyen de 40.000$.

20.000$ fois 1 milliard, chaque année, cela fait donc un gaspillage de 3,4 millions de $ par seconde, jeté par la fenêtre.

Mais en valorisation absolue, actualisée, le “passif talent humain” peut facilement être estimé – de façon conservatrice, à 10 fois cette somme, donnant 200.000 milliards de $ américains. Cela devrait suffire à racheter toutes les dettes publiques, privées, des entreprises et familles et communes de toute la planète.

Je vous entend penser: “oui, mais…”

En clair, si chacun est conscient de son potentiel entier et talents (et pas des zombies conditionnés), et le met à 100% (et on pas 30 ou 50%) au service de projets qui servent non seulement le bien commun (et pas seulement les fesses de l’actionnaire), mais le projet d’entreprise, créant de la valeur auprès des parties prenantes (non pas en dispensant des dégâts collatéraux), avec un engagement et motivation à 100% (et non pas en s’ennuyant), en s’amusant, en bonne santé (et non pas stressés ou en burn-out), je vous garantit un résultat absolument foudroyant en quelques années !!!

Les exemples existent déjà, qui font 2x plus avec 2x moins, en s’amusant, dans la joie du travail et de la vie.

Nous sommes donc en face d’une responsabilité concrète et pragmatique: comment connecter la population au meilleur de soi ?

L’éducation ? Non, ils ne veulent pas changer le système car ont peur de ne plus rien contrôler, et restent dans l’ex cathaedra.

Le politique ? Non, ils ont peur de ne pas être ré-élus s’ils prennent une décision bousculant un peu trop l’opinion publique.

La science ? Non, ils sont enfermés dans leurs silos, peer-reviewed, non connecté aux autres dimensions de la vie.

Les think-tanks ? Non, ils sont payés pour maintenir le système en place qui paye leur salaire.

La formation professionnelle ? En retard d’une ou plusieurs guerres.

Les religions ? Non, elles sont enfermées dans le dogmatisme.

Les dirigeants d’entreprises ? Non, ils ont peur pour leur job et leur image – surtout rien entreprendre d’original…

Les étudiants ? Non, ils sont à la botte des profs – qui sont eux-mêmes enfermés dans leur propre système.

Le middle-management ? Non, des études ont prouvé une incompétence de base (+/-75%) en gestion de l’humain.

Les travailleurs ? Non, ils sont trop entrain de bosser pour survivre.

Les syndicats ? Non, ils doivent défendre le travailleur opprimé contre les patrons oppresseurs.

Les secrétariats sociaux ? Non, ils sont devenus des machines à papier.

Les Nations Unies ou l’Europe ? No comment…

Les extra-terrestres ? Rien vu venir le 21/12/2012…

Mais… il y a des exceptions partout, heureusement, dans chaque catégorie. Des gens merveilleux qui oeuvrent dans l’ombre, avec coeur et enthousiasme. Des humbles, des courageux, des visionnaires, des engagés pour une cause ou l’autre…

Donc, il va falloir les mettre ensemble et créer des projets qui marchent, afin de prouver qu’on a raison de croire en l’humain…

…et vous ?

Michel de Kemmeter

UHDR UniverseCity founder

Print Friendly